Penser les techniques et les technologies : Apports des Sciences de l'Information et de la Communication et perspectives de recherches
4-6 juin 2014 Toulon (France)

Actes - Consultation par auteur > Bousquet Franck

Mercredi 4
Médias
Permanences et transformations du journalisme - discutants Nicolas Pélissier, Hélène Romeyer
› 13:30 - 14:00 (30min)
› Salle 227
Les pratiques professionnelles des journalistes de la PQR (Presse Quotidienne Régionale) : analyse des permanences et des évolutions à travers le cas de La Dépêche du Midi.
Franck Bousquet  1@  
1 : Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales  (LERASS)  -  Site web
Université Paul Valéry - Montpellier III : EA827, Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, Université Paul Sabatier [UPS] - Toulouse III, Université Paul Sabatier (UPS) - Toulouse III
Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales -  France

 

Le monde du journalisme, et celui de la presse écrite en particulier, connaît de profonds bouleversements, tant du point de vue du contexte socio-économique dans lequel il s'inscrit que de celui des conditions socio-techniques de son exercice (Bouquillion, 2008 ; Charron, De Bonville, 2004). Cependant, malgré des éléments mythologiques définissant une identité partagée forte(Le Bohec, 2000), il est traversé par des pratiques très diverses selon les types de médias dans lesquels il se déploie. Les organisations médiatiques sont non seulement singularisées par leur histoire, leur positionnement éditorial respectif, mais aussi par des configurations politico-économiques incluant des facteurs sociaux et individuels(Bousquet, 2014). Leur rapport au territoire, entendu comme « du sens donné à du lieu par du lien » (Boure, Lefebvre, 2000), est également un élément à ne pas négliger pour comprendre l'identité des médias et le travail demandé aux journalistes.

C'est la raison pour laquelle le passage par l'étude d'un cas particulier nous semble indispensable pour envisager la situation des pratiques professionnelles journalistiques à l'heure de la production multi-supports (Gestin et al., 2009), avant toute tentative de montée en généralité.

Le cas des journalistes de la PQR (Presse Quotidienne Régionale) nous semble par ailleurs particulièrement intéressant car leur nombre, ainsi que la forte présence sociale des journaux pour lesquels ils travaillent, sont inversement proportionnels à l'importance symbolique qui leur est accordée.

A travers l'exemple du travail supplémentaire demandé pour alimenter un dispositif numérique proposant un journal dématérialisé et enrichi à destination des supports mobiles (La Dépêche Premium), nous étudierons les pratiques professionnelles des journalistes des rédactions locales de La Dépêche du Midi dans trois départements de Midi-Pyrénées (Ariège, Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne).

Marqués par un rapport particulier à la proximité et au terrain (Ringoot, Rochard, 2005), ces journalistes possèdent une représentation de leur identité professionnelle forte qui peut parfois rentrer en conflit avec les impératifs des dispositifs techniques qui leur sont imposés par la direction. Les contraintes de productivité, de vitesse et de réalisations multi-médiatiques sont, quelques fois, en contradiction avec les représentations que les journalistes locaux ont de leur travail. En outre, les impératifs d'audience imposés par le passage en ligne sont souvent incompatibles avec l'insertion des journalistes dans les sociétés locales et en particulier avec les demandes des élites politiques, économiques et sociales, primordiales dans la fabrique de l'information (Frisque, 2010).

Méthodologiquement, notre travail prend en compte les particularités épistémologiques de l'étude des médias et des pratiques médiatiques en sciences de l'information et de la communication qui impliquent de ne pas séparer l'étude de la production du discours, de sa forme et de son contenu car « les contraintes de types linguistiques et sociologiques, bien loin d'être étrangères, s'emboîtent » ( de la Haye, 2005, {1985} p.51). Nous empruntons donc tout à la fois à la sociologie du journalisme et à l'analyse sémio-pragmatique des messages produits et des dispositifs dans lesquels ils s'insèrent.

Notre travail a été réalisé à partir d'entretiens semi-directifs avec des journalistes et des cadres dirigeants du journal, ainsi que par l'intermédiaire d'une analyse comparative des différentes productions médiatiques réalisées avec l'étiquette « Dépêche du midi » pour différents supports.

Dans une première partie nous examinerons les particularités des pratiques professionnelles des journalistes de la PQR et en particulier de ceux de La Dépêche du Midi. Nous nous apercevrons qu'ils entretiennent un rapport particulier à leur environnement, que nous pourrons qualifier de proximité (Le Bart, Lefebvre, 2005), et qu'ils développent en outre une relation de dépendance aux autorités traditionnelles qui peuvent être considérées comme leurs sources privilégiées.

Dans un second temps, nous constaterons que les nouvelles contraintes que la direction du journal tente d'imposer, par l'intermédiaire du dispositif Premium et de la mise en ligne de tout le contenu du journal papier, rencontrent de fortes résistances de la part des journalistes qui en négocient l'application mais entraînent néanmoins des évolutions dans les pratiques professionnelles.

Enfin, dans une troisième partie conclusive, nous mettrons ces résultats en perspectives avec ceux obtenus dans d'autres études et en particulier ceux qui concernent les évolutions du journalisme constatés par Jean Charron et Jean De Bonville (2004) concernant le journalisme de marché s'exerçant dans un contexte hyperconcurrentiel.

 

 

 

Bibliographie :

 

BOUQUILLION P., 2008, Les Industries de la culture et de la communication, les stratégies du capitalisme, Grenoble, PUG.

BOURE R., LEFEBVRE A., 2000, « Télévisions «locales» et territoires en mouvement : Vers un programme de recherches », Hermès, n°26-27, p. 265-282.

 

BOUSQUET F., 2014, Pour une approche globale de l'information infranationale : éléments d'analyse du papier au numérique, Mémoire d'HDR, Université Toulouse 3.

 

CHARRON J., DE BONVILLE J., 2004, « Le Journalisme et le marché : de la concurrence à l'hyperconcurrence », dans BRIN C., CHARRON J., DE BONVILLE J., Nature et transformation du journalisme. Théorie et recherches empiriques, Québec, Les Presses de l'Université Laval, p. 273-316.

 

DE LA HAYE Y, 2005 (1985), Journalisme, mode d'emploi : Des manières d'écrire l'actualité, Paris, L'Harmattan.

 

FRISQUE C., 2010, « Une reconfiguration des espaces médiatiques et politiques locaux », Revue Française de Science Politique, Vol. 60 n°5, p. 951-973.

 

GESTIN P., GIMBERT C., LE CAM F., RODHOMME-ALLEGRE M., ROCHARD Y., ROMEYER H., RUELLAN D., 2009, « La Production multisupports dans des groupes médiatiques français : premières remarques » , Les Cahiers du Journalisme, n°20, p.84-95.

 

LE BART C., LEFEBVRE R., 2005, « Présentation », Mots. Les langages du politique [En ligne], N°77, mis en ligne le 31 janvier 2008, consulté le 02 janvier 2014. URL : http://mots.revues.org/254

 

LE BOHEC J., 2000, Les Mythes professionnels des journalistes. État des lieux en France, Paris, L'Harmattan.

 

RINGOOT R., ROCHARD Y., 2005, « Proximité éditoriale : normes et usages des genres journalistiques », Mots, n°77, p.73-90.



  • Poster
Personnes connectées : 4