Penser les techniques et les technologies : Apports des Sciences de l'Information et de la Communication et perspectives de recherches
4-6 juin 2014 Toulon (France)
Jeudi 5
Education et apprentissage
Usages des Tices - discutant : Jérôme Valluy
› 10:00 - 10:30 (30min)
› Amphi 200
"Refondation de l'École" : L'apport des SIC pour penser les pratiques sémiotiques de communication pédagogique instrumentée - Cas de l'utilisation des tablettes en classe
Sidonie Gallot  1@  
1 : Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales  (LERASS)  -  Site web
Université Paul Valéry - Montpellier III : EA827, Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, Université Paul Sabatier [UPS] - Toulouse III, Université Paul Sabatier (UPS) - Toulouse III
Laboratoire d'Etudes et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales -  France

Résumé :

Des dispositifs techniques, de plus en plus innovants, se développent de manière exponentielle dans tous les secteurs de la formation. Le web collaboratif offre des environnements personnalisables et adaptés (Bonfils et Peraya, 2010) qui reconfigurent les dispositifs d'apprentissage et les modèles pédagogiques (Isaac, 2007). Ils introduisent des médiations technologiques, corporelles, sémio-cognitives et relationnelles au savoir dans les pratiques (Peraya, 2000). Avec un retard certain, l'enseignement primaire et secondaire, sous injonction politique[1] (Moeglin, 2005), fait son entrée dans l'ère numérique. Notre contribution propose les premiers résultats d'une recherche empirique dans ce contexte d'institutionnalisation de l'intégration des TIC numériques (Pignier, 2012) au cœur de pratiques instituées en classe, en nous centrant sur les effets induits sur la situation de communication par l'influence de l'outil -- considéré comme un individu (Simondon, 2007). Transversalement, sera développé l'intérêt d'aborder les outils à travers la question des pratiques communicationnelles, en ce sens, notre proposition traitera des questions relatives à la méthodologie pour le recueil et l'analyse des pratiques sémiotiques (Fontanille, 2008) engagées dans la situation de communication pédagogique instrumentée.

Notre proposition s'appuie sur une enquête ethnographique menée dans le cadre d'une expérimentation d'utilisation de tablettes en cours de Français autour de 3 activités (recherche, consultation de supports, création de BD). Les données sont analysées dans une perspective sémiopragmatique (Boutaud, 2005) et comparative entre des situations « classiques » et instrumentées autour d'un programme et d'objectifs communs. Notre problématique est triple : dans quelle mesure les outils numériques transforment les pratiques communicationnelles pédagogiques ? Quels sont les effets sur le processus d'apprentissage et les pratiques elles-mêmes? Quels peuvent être les apports des SIC pour saisir et penser les potentiels de médiation des outils techniques pour et par la pratique, avec et par le sens ? 

 

Plan:

 1. L'école à l'ère numérique : quel passé, quelles attentes, quelles innovations?

Dans un premier temps, nous montrerons que les rapports entre l'École, la culture et la société sont étroits sauf en ce qui concerne les technologies numériques. La technique a jusqu'alors été pensée au détriment des usages, des pratiques, du sens des outils dans l'interaction pédagogique et les réticences à leur utilisation tiennent essentiellement au « ressenti » des acteurs (Leclère & Al. 2007). Nous dresserons un bilan succinct des programmes politiques menés pour l'intégration des TIC et du numérique dans l'école et analyserons les motifs de leurs échecs afin de montrer que le nouveau programme s'inscrit, en partie, dans la continuité d'une utopie de la technique qu'il s'agira de questionner dans une perspective critique.

Ainsi, nous montrerons que le programme actuel ne constitue pas et n'appelle pas une innovation, du moins pas directement. La plupart des établissements sont équipés d'outils techniques et numériques peu utilisés dans les enseignements, la dématérialisation des procédures administratives et gestionnaires existe déjà avec les ENT et surtout ce programme, malgré l'investissement économique, les formations et ses services multiples, néglige le fait que « sans réflexion méthodologique la technologie n'est pas un facteur d'innovation pédagogique, tout au contraire » (Peraya, 2000, p 19). Nous nous intéressons spécifiquement à l'utilisation des technologies numériques dans les activités pédagogiques préfigurées pour éduquer à la fois « au » et « par » le numérique. C'est donc le processus transitionnel d'institutionnalisation de nouvelles pratiques et de nouveaux codes professionnels que nous chercherons à saisir au travers des processus d'accommodation in situ.

 

2. Observer et analyser les pratiques sémiotiques en situation d'usage 

Dans un second temps, afin de comprendre, en pratique, comment les TIC sont intégrées en classe, dans la situation de communication pédagogique, comment les enseignants et les élèves les utilisent, leurs attentes, leurs effets, leur sens, comment elles transforment les « interactions enseignant-élèves-savoir médié en situation », nous relaterons d'une expérimentation avec deux classes de 6ème dans le cadre d'un travail en français sur la figure du héros dans les contes, travail organisé sur 6 séances (dont 3 sont prévues avec la tablette). Une seule classe expérimente l'outil, l'autre sert de témoin. L'enseignant a préparé 2 types de scénarios (dont nous présenterons l'étude) avec des contenus et des objectifs identiques, seule la technique pédagogique diffère pour les séances instrumentées. La comparaison des analyses des 2 classes permettent de comparer les effets de l'outil sur la situation d'interaction pédagogique et sur le sens de l'apprentissage.

La méthodologie de recueil visant à l'observation des pratiques et à la production de discours métasémiotiques (Theureau, 2004) sur les processus d'accommodation et de construction de sens en action sera présentée et discutée, notamment dans une perspective de généralisation de la méthode pour l'observation et l'étude des pratiques sémiotiques de communication.

 

3. Premiers résultats : quelles transformations, quels effets, quels apports des SIC?

Enfin, nous développerons les résultats de l'expérience relativement aux interactions, à leurs formes, à leur sens, à « l'ambiance », aux ressentis des acteurs, à leurs effets sur la situation et sur l'apprentissage (Vytogvski, 1985). Nous notons que les outils modifient le sens de la situation pour les acteurs, que les interactions sont plus nombreuses en situation instrumentée mais peu dirigées vers le professeur au profit des autres élèves, que, de fait, le rôle de l'enseignant est modifié. Les normes, les enjeux, les positionnements sont transformés et changent le sens de l'activité en se rapprochant des normes culturelles des jeunes (Lardellier, 2006) ce qui contribue à les investir davantage dans l'activité. Si les élèves apprécient le côté ludique (Amato, 2010), l'enseignant est pris au cœur d'un conflit de normes altérant directement son positionnement et ses modes de communication pédagogique. Ainsi, nous verrons que l'utilisation de l'outil nécessite la conception de scénarios pédagogiques prenant en considération le processus complexe de construction du sens, et la régulation communicationnelle de la situation afin d'assurer des conditions d'usages faisant sens pour les acteurs. Nous ne tirerons pas de conclusions hâtives mais nous exposerons des hypothèses et des perspectives pour des travaux futurs, notamment à propos de la conception de scénarisations « ergonomiques ».

 

Finalement, nous montrons que les TIC apparaissent comme un « individu» (Simondon, 2007) interactif non interagissant (Mitropoulou, 2012) directement, mais influent dans l'interaction par le sens de son usage pour les acteurs. Ainsi, le sens conféré à l'outil réorganise dans la pratique l'activité communicationnelle des acteurs en proposant un sens émergent en situation pédagogique pour l'apprentissage. Nous défendrons la nécessité de « compétences pédagogiques communicationnelles » pour penser des scénarisations dans et par l'interaction pour développer et faire développer des compétences (Zarifian, 2001) permettant de mettre à profit les potentiels de médiation du savoir par les TIC (Durampart, 2001), l'engagement (Bernard et Joules, 2004) des élèves et des enseignants pour un usage actif soucieux du sens des apprentissages.

 

Éléments bibliographiques

Altet M. 2000. « L'analyse de pratiques, une démarche de formation professionnalisante ? », Recherche et formation, n° 35, pp 25-41

Amato E. 2010. « La communication ludique : cœur oublié d'un continent à investir », dans Actes du 17ème congrès SFSIC, du 23 au 25 juin, Dijon (France), pp. 492-487

Bernard F., Joule R-V. 2004. « Lien, sens et action : vers une communication engageante », Communication et organisation n° 24 

Bonfils, P., Peraya, D. 2010. « Environnements de travail personnels ou institutionnels? Les choix d'étudiants en ingénierie multimédia à Toulon». In Le numérique au coeur des partenariats, PUD, Eutic n°6

Boutaud J-J. 2005, Sémiotique et communication, L'Harmattan

Durampart M. 2001.« La médiation technologique : entre réalité et immanence des évolutions organisationnelles liées à la diffusion des TIC », Communication et organisation [En ligne], n°19 

Flichy P. 2008 « Technologie, usage et représentations », Réseaux, n° 148-149

Lardellier, P. 2006. Le pouce et la souris : Enquête sur la culture numérique des ados. Fayard

Leclère et Al., 2007. Les freins à l'intégration des TICE en classe », Colloque TICEMED

Mitropoulou E., Pignier N., (dir.). 2012. « De l'interactivité aux interaction(s) médiatrice(s) », Interfaces numériques, 1, Paris, Lavoisier/Designers interactifs.

Peraya D. 2005. « La formation à distance : un dispositif de formation et de communication médiatisées, une approche des processus de médiatisation et de médiation », TICE et développement, Numéro 0a

Peraya D. 2000. TICE et Formation quelques enseignements de l'expérience en ligne

Vygotski, L. 1997. Pensée et Langage, éditions La Dispute

Winkin Y. 2001. Anthropologie de la communication, Point

Zarifian P. 2001. Le modèle de la compétence. trajectoire historique, enjeux actuels et propositions, Liaisons


Personnes connectées : 2